ÉDUCATIONEntretiens

QUESTIONS À AURÉLIE, CONSULTANTE KONMARI™ ET FONDATRICE DE THE HAPPY NEST

Aurélie s’est d’abord formée à la pédagogie Montessori puis ensuite à la méthode KonMari ™ auprès de Marie Kondo. Elle fait partie des 7 consultantes KonMari certifiées par Marie Kondo qui officient en France. Elle a fondé The Happy Nest avec l’ambition d’aider les gens à trouver une liberté intérieure grâce à l’organisation de leur maison. Car la méthode KonMarine se résume pas à une pratique du rangement mais est un chemin individuel vers le choix libre et la joie. Sur cette base, on se dit que s’y mettre est très certainement bénéfique pour soi et pour ses enfants.

Aurélie, quels points communs vois-tu entre la méthode KonMari et la philosophie Montessori?

Il existe 4 éléments fondamentaux communs aux 2 approches: l’environnement, l’ordre, l’autonomie et la liberté.

L’environnement d’abord: il s’agit de proposer aux enfants un ensemble de conditions matérielles, psychologiques, culturelles et spirituelles dans lequel ils pourront s’épanouir et développer leurs potentiels. Les deux approches préconisent donc de créer un environnement propice au développement intérieur de chaque individu, un espace épuré, beau, lumineux et vivant, qui respire la bienveillance et la joie. Une ambiance peut réellement avoir des répercussions positives sur notre vie.

Le deuxième point commun est l’ordre. L’ordre est un besoin fondamental à l’homme: chaque chose a une place et une fonction.

Dans le cadre de la méthode KonMari , suivre le rangement par catégories permet de raffiner son aptitude à savoir ce qui nous procure de la joie.

De son côté, Maria Montessori proposait d’affecter une place pour chaque chose et de ranger chaque chose à sa place. En effet, structurer le monde extérieur d’un enfant lui permet de structurer plus facilement son ordre intérieur. Et par conséquent, de construire une véritable confiance en lui. la régularité de ses perceptions aide l’enfant à les trier et les organiser, les repères lui permettent de s’ancrer dans la réalité.

Et enfin, l’autonomie et la liberté. Apprendre à faire seul à l’enfant constitue une pierre angulaire; cela permet sa construction solide et équilibrée, en confiance avec le monde qui l’entoure. L’enfant s’adapte à son milieu et dispose alors des capacités pour, non seulement faire seul, mais surtout vouloir et penser seul.

Quels sont les bénéfices de la méthode KonMari pour les enfants?

Le principal bénéfice est l’autonomie de l’enfant et donc la construction de sa liberté intérieure ! Toute rigidité est évidemment à proscrire. Il s’agit de donner des clés à l’enfant, une méthode.

L’autre bénéfice non négligeable est le gain de temps: quand l’enfant veut jouer/commencer une activité ; tout étant à sa place, il ne perd pas de temps à chercher.

Y a t-il des bénéfices pour les parents?

Oui ! Principalement le gain de temps dans le rangement, puisque tout a une place désignée.

Egalement sur un plan relationnel car la méthode KonMari favorise non seulement le renforcement du lien de confiance en son enfant mais aussi le temps partagé ensemble.

Et enfin sur le plan éducatif: cette méthode est un investissement pour plus tard : en transmettant cette manière de vivre, le parent construit l’enfant de demain et le futur adulte.

Par quoi conseilles-tu de commencer pour se lancer dans la méthode KonMari avec son enfant?

Comme pour les adultes, je conseille de commencer par faire du tri en commençant par les vêtements.

Le critère de choix étant la joie que nous procure un objet, les vêtements sont idéaux pour commencer à travailler puis affiner ce critère. Nous portons nos vêtements tous les jours et avons souvent une opinion tranchée sur ce que nous ressentons vis à vis d’eux !

Ils sont notre première enveloppe, ils nous représentent. Concernant les enfants, ils sont encore trop souvent l’expression des goûts et projections des parents… mais c’est un autre sujet !

Ensuite les livres, les jouets/jeux/crayons/peinture… puis les souvenirs: dessins, créations artistiques, cadeaux…